CS VOUVRAY : site officiel du club de foot de VOUVRAY - footeo

Ibrahimovic: ses phrases chocs!

3 octobre 2012 - 21:39

Joueur de talent et de caractère, l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic est autant réputé pour ses buts spectaculaires que pour ses déclarations tonitruantes. A bientôt 31 ans, ce compétiteur de choix est ce que les journalistes appellent, dans leur jargon, un 'bon client'. Pour vous habituer à sa communication d'un genre particulier,on vous propose de revenir sur ses déclarations les plus fracassantes...

Selon la légende, le joueur suédois Zlatan Ibrahimovic aurait déclaré à ses nouveaux coéquipiers de l'Ajax Amsterdam en 2002, dès son arrivée dans le vestiaire néerlandais : 'Moi c’est Zlatan, mais vous, vous êtes qui p... ?'

Ibrahimovic, concernant son passage mitigé d'un an (24 buts en 42 matchs tout de même...) au FC Barcelone de 2009 à 2010: « Guardiola a préféré se contenter de Messi sans même daigner me regarder. Je lui ai dit que j’étais une Ferrari et qu’il me conduisait comme une Fiat. A partir de là, il ne m’a plus calculé ».

Tout jeune, avant de signer à l'Ajax d'Amsterdam, Zlatan Ibrahimovic avait été repéré par l'entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger. Lors de l'été 2000, le joueur âgé de 19 ans arrive à Londres et voit le coach français lui proposer un essai. Douze ans plus tard, le Suédois révèle qu'il a préféré refuser cet essai à Arsenal. Pour quelle raison ? Peur de l'échec, pression de l'agent, peur de partir à l'étranger ? En réalité, rien de tout cela ! 'Ibra' aurait répondu à Wenger : 'Zlatan ne passe pas de test'. Terriblement osé dans un club dont l'équipe fanion comportait des joueurs comme Thierry Henry, Patrick Vieira, Dennis Bergkamp ou Robert Pirès au sommet de leur forme !

Dans un agenda scolaire publié en Italie, nommé Smemoranda, le Suédois, qui a joué sous les couleurs de la Juventus Turin, de l'Inter Milan et de l'AC Milan, déclare : ''Je suis le Nord, je suis le Sud, je suis l'Est et je suis l'Ouest. Je suis Zlatan Ibrahimovic.'' Un sommet de second degré ou de prétention ?

Offensif dans ses propos, Ibrahimovic peut faire preuve d'une confiance en béton armé. Titillé par un journaliste qui lui fait remarquer qu'il ne lui manque le Ballon d'Or (NDLR : il n'a pas remporté non plus la Ligue des champions), l'international suédois répond :'Je n’ai pas besoin de ça pour me sentir le meilleur du monde. Les meilleurs ne gagnent pas toujours. L’important, c’est que je sais, moi, que je suis le numéro 1.'
Leo Messi et Cristiano Ronaldo apprécieront

Moqué par l'ex-Lyonnais et international norvégien John Carew pour sa tendance à multiplier les dribbles, Ibrahimovic lui renvoie la balle sans tact : "Ce que John Carew fait avec un ballon, je le fais avec une orange'. Un sens de la répartie très aigu.

Dès son arrivée en France l'été dernier, Ibrahimovic n'a pas adopté le profil bas. En star digne de ce nom, il a multiplié les propos chocs, quitte à donner l'impression de prendre de haut ses futurs adversaires (et ses coéquipiers). D'où cet aveu concernant la Ligue 1, le 18 juillet dernier :'Je ne connais pas beaucoup la Ligue 1 et ses joueurs. Mais si je ne connais pas la Ligue 1, la Ligue 1 sait qui je suis'. Attention à ne pas récolter quelques tacles bien sentis, Zlatan...

Souvent taxé d'arrogance, Ibrahimovic semble jouer avec son image. Quitte à en 'faire beaucoup' devant les journalistes :J’aime humilier mon adversaire, ça fait partie de ma conception du jeu', a-t-il osé il y a quelques années en conférence de presse.

Souvent taxé de mégalomanie, Zlatan en joue sans déplaisir, notamment devant la presse, voire à l'entraînement. Au FC Barcelone, Bojan Krkic a fait l'expérience de sa prétention.
Dans les vestiaires, le Suédois demande au jeune attaquant espagnol : 'Tu crois en Dieu?'. Bojan, un peu naïf, répond : 'Euh, oui.' En bon rapace, 'Ibra' conclut : 'Oui ? Alors tu dois croire en moi.'

Suédois dont les parents sont originaires de Bosnie et de Croatie, Ibrahimovic assume ses origines (il a joué dans un club suédois dont les joueurs sont originaires des Balkans jusqu'à ses 14 ans). Mais quand un journaliste lui demande de déterminer son style ('Votre style est plutôt suédois ou yougoslave ?'), fait de puissance mais aussi de toucher, l'attaquant dégaine :
'C’est du Zlatan style'. Du personal branding bien senti. Pas utile mais bien senti.

 source: msn

Commentaires

Aucun événement

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 5 Dirigeants
  • 3 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 10 Joueurs
  • 7 Supporters